Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Outils et machines agricoles

La Nouvelle Agriculture® se concentre sur des solutions novatrices répondant intuitivement aux besoins des agriculteurs dans toutes les étapes du cycle de production. Moteurs de l’augmentation de la productivité agricole, les machines ont transformé et décuplé la capacité de travail des producteurs : de 1 ha cultivé avant elles, il n’est pas rare aujourd’hui de voir 100 ha dans les mains d’un seul homme.

 

L’agriculture change. Les machines agricoles doivent aussi s’adapter aux nouvelles contraintes et remplir le contrat de l’Agriculture Ecologiquement Intensive : associer au quotidien la préservation de l’environnement, les performance technico-économiques et le confort de l’agriculteur dans son acte de production.

 

 

Les principaux axes en matière d’outils et de machines agricoles

427123.tif YY14123  pg 10,2

  • Optimiser la collecte des données, leurs traitements et les flux d’informations dans l’exploitation agricole connectée (Big Data, agriculture de précision, gestion du parc de machines et outils agricoles…)
  • Tirer parti du meilleur des véhicules du futur (ensemble de machines [tracteur, drone, robots, cobotique…] connectées en réseau de communication et créant ainsi un système intelligeant et autonome)
  • Maximiser la sécurité et le confort de l’agriculteur tout en améliorant l’efficacité dans l’acte de production (éco-conduite, structure du sol préservée, énergie renouvelable…).
  • Favoriser l’émergence de nouvelles pratiques culturales et d’élevage grâce aux outils d’aides à la décision : raisonner le travail du sol (semis, désherbage, récolte…), réduire l’utilisation de produits phytosanitaires…

 

 

Des exemples d’actions écologiquement intensives qui s’appuient sur des machines et des outils novateurs

 

S’appuyer sur la robotisation

Si le robot était encore hier du domaine de la science fiction, il est aujourd’hui présent dans les champs et les élevages. Robotique, cobotique… le monde de la machine agricole vit une grande mutation. Associées à la progression continue des performances des modes de production et de stockage de l’énergie, ce sont des dizaines de solutions pratiques qui existent déjà pour concilier économie et écologie.

 

Progresser vers les techniques sans labour et le semis direct

Charrues déchaumeuses, cultivateurs, semoirs combinés, semoirs de semis directs… L’apparition de ces matériels a permis le développement de pratiques du travail du sol qui préservent davantage les mécanismes biologique et chimique du sol que le labour profond classique.

 

Désherber autrement

Des méthodes de remplacement ou permettant de diminuer la pulvérisation chimique existent. Ces solutions alternatives s’appuient sur des matériels spécifiques : le désherbage mécanique, domaine où l‘agriculture biologique à favoriser le développement de matériels parfaitement adaptés aux cultures types maïs, tournesol, colza ; le désherbage mixte qui combine pulvérisation sur le rang et binage dans l’inter-rang ainsi que le désherbage préventif qui s’appuie sur un dispositif  greffé à la sortie des grilles de moissonneuses-batteuses qui piège les adventices avec la menue paille et évite leur ensemencement.

 

 

Focus sur deux exemples concrets d’innovations

Une bineuse pour désherber entre les rangs et entre les plants

La bineuse Garford fait appel aux techniques éprouvées d’analyse d’images vidéo pour détecter l’emplacement de chaque plant afin d’éliminer mécaniquement les mauvaises herbes entre les rangs, mais surtout entre les plants.

 

Conçu pour les plants repiqués comme la laitue, le chou, le céleris etc, elle peut être cependant utilisé pour la plupart des cultures plantées à intervalle régulier, avec un feuillage qui reste à distance du plant suivant.

Il est possible d’obtenir un débit de 3 plants par seconde et par rang. Des largeurs de travail de 18 rangs et 6 mètres peuvent être configurées.

 

Un agriculteur témoigne de cette solution :

 

 

 

 

Un tracteur robotisé électrique capable de désherber mécaniquement (sans produits chimiques) les rangées de cultures maraîchères

Les batteries de ce petit robot 100% français lui permettent de travailler durant 4 heures, l’équivalent de 48 rangées de cultures de 100 m de long.

 

Son fonctionnement à l’électricité lui permet d’évoluer sans nuisances sonores et émissions polluantes auprès des autres travailleurs, notamment en espace confiné type serre. Son faible poids (150 kg), lui permet d’évoluer entre les rangs tout en évitant de compacter le sol. De plus, sa faible consommation d’électricité le rend très intéressant économiquement, moins d’1 €/ha.

 

Oz de Naïo Technologies utilise la technologie de guidage par repérage laser qui lui permet de détecter son environnement. Grâce à cette technologie, il peut évoluer sur une parcelle comportant plusieurs cultures avec des écartements différents. Cette notion d’adaptabilité est prédominante dans la philosophie de l’entreprise. Ce tracteur électrique robotisé est équipé de 4 roues motrices et mesure 70 cm de long pour 40 cm de large. Il peut tracter des outils de désherbage mécanique pour des inter-rangs de 50 cm à 1 m.

 

Les caractéristiques de ce roboto en font un outil particulièrement adapté aux exploitations maraîchères diversifiées, peu mécanisées et dont la taille varie de 1,5 à 6 ha. Il est aussi utilisé pour le transport des légumes pendant la récolte.

 

Un agriculteur témoigne de cette solution :