MENUMENU
Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Les délégués de la CAM, de Terrena Poitou et de de Terrena approuvent en AGE le projet de fusion de leurs coopératives

Les adhérents délégués de la CAM et de Terrena Poitou réunis respectivement en assemblée générale extraordinaire (AGE) les 13 et 14 décembre derniers ont approuvé les résolutions du projet de fusion de leurs coopératives au sein de la coopérative Terrena. Les délégués de Terrena, réunis en AGE le 15 décembre dernier, ont également validé cette fusion.

 

 

Cette fusion sera effective au 1er janvier 2018. C’est une étape supplémentaire dans l’histoire de ces trois coopératives, après les adhésions de Terrena Poitou en 2004 et de la CAM en 2015 auprès de la coopérative Terrena, en tant que  sections autonomes. 

 

 

Cette fusion est avant tout un grand projet d’avenir : fédérer les énergies autour de La Nouvelle Agriculture®. Dans un environnement agricole en pleine mutation (baisse du nombre d’exploitations, concentration des acteurs de l’agro-alimentaire, émergence de nouveaux modèles), elle va permettre d’accélérer le développement de filières à valeur ajoutée pour les adhérents sur chacun des territoires et répondre aux attentes des consommateurs sur une alimentation de qualité.

 

 

5 territoires pour plus de proximité

 

 

Suite à cette fusion, le conseil d’administration de Terrena, présidé par Hubert Garaud et en lien avec le comité stratégique dirigé par Maxime Vandoni, a décidé de revisiter l’organisation opérationnelle de la coopérative dans le but de renforcer la proximité avec les adhérents, notamment en donnant plus de poids aux territoires et aux projets de développements de filières.

 

 

Cette organisation définit 5 territoires, pilotés chacun par un conseil de développement territorial. Véritable instance de proximité, en lien avec la gouvernance de Terrena, ces conseils seront composés d’élus représentatifs du territoire et de la diversité des productions. Ils seront présidés par :

 

 

 

Chacun de ces présidents sera associé à un directeur pour assurer le déploiement opérationnel de la stratégie sur son territoire. Ces binômes seront effectifs au 1er janvier 2018.

 

 

Une nouvelle dynamique coopérative pour le Grand Ouest

 

Pour Ivan Leclerc, président de la CAM et futur président du territoire Nord-Loire : « Cette fusion est avant tout la concrétisation d’un projet d’hommes et de femmes déterminés à insuffler une nouvelle dynamique pour nos territoires au plus près de nos adhérents. Grâce à cette nouvelle organisation coopérative, nous avons la capacité de leur apporter un service toujours plus performant et de faire de nos territoires des territoires d’avenir et porteur d’une vision positive pour l’agriculture »

 

 

Pour Philippe Villain, président de Terrena Poitou et futur président du territoire Poitou-Limousin :« Nous allons continuer à avancer ensemble dans notre diversité et fédérés autour de la création de valeur sur nos territoires pour nos producteurs. Le travail sur la segmentation de la production et la différentiation est maintenant solidement ancré : productions La Nouvelle Agriculture, blés protéinés à l’export, développement de la filière lin et d’une nutrition animale différenciée grâce à notre usine d’extrusion Ekoranda… Nous avons aujourd’hui tous les atouts pour intensifier ce travail de création de valeurs. » 

 

 

Pour Hubert Garaud, président de Terrena : « Terrena franchit une étape supplémentaire dans sa volonté d’adapter son modèle à un environnement agricole en pleine mutation tout en réaffirmant son attachement fort aux valeurs coopératives. Nous devons aujourd’hui encore aller plus loin et engager une transformation de notre modèle coopératif pour qu’il soit plus résilient et qu’il réponde aux grands enjeux de transformation du monde agricole (digitalisation, traçabilité, performance collective, proximité territoriale). C’est ce que nous visons à travers cette fusion mais également à travers un nouveau contrat coopératif que nous proposerons prochainement à nos adhérents avec de nouveaux engagements mutuels».