Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Les insectes bientôt dans nos assiettes ?

Nouvelle tendance culinaire, les insectes s’invitent dans nos assiettes. Ils présentent plusieurs atouts en termes de valeur nutritionnelle.

 

Cette hypothèse est de plus en plus considérée (par la FAO* notamment) car la consommation d’insectes pourrait contribuer à fournir suffisamment de protéines animales à 9 milliards d’individus d’ici 2050, et ce avec un impact environnemental intéressant en comparaison avec d’autres types d’élevage. Mais il existe plusieurs obstacles à surmonter avant de retrouver des insectes dans nos assiettes. Le défi majeur est l’acceptabilité par le consommateur dans les pays occidentaux, en particulier pour la consommation d’insectes entiers. Les autres freins concernent la production d’insectes (réussir à développer une production intensive et réduire les coûts) ainsi que la mise en marché car il n’existe pas de réglementation sur la consommation d’insectes, ceux-ci n’étant pas considérés comme des produits alimentaires courants dans les pays de l’UE à ce jour. Une réglementation spécifique va d’ailleurs certainement être proposée dans les années à venir.

 

 

Quels insectes sont comestibles?

 Les insectes sont une classe d’animaux qui appart ient au groupe des Arthropodes, défini par un exosquelette en chitine, un corps en 3 parties (tête, thorax et abdomen), trois paires de pattes, deux yeux et deux antennes. On dénombre plus d’un million d’espèces d’insectes recensées dans le monde dont plus de 1 900 espèces d’insectes comestibles connues, la plupart d’entre eux sont présents dans les pays tropicaux. Les types d’insectes les plus consommés par l’Homme sont les Coléoptères (scarabées), les Lépidoptères (chenilles), les Hyménoptères (abeilles, guêpes et fourmis) et les Orthoptères (sauterelles, grillons et criquets). Aujourd’hui, les insectes font partie des régimes alimentaires d’au moins deux milliards de personnes, particulièrement dans des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Dans ces pays, les insectes sont consommés depuis des millénaires.

 

 

Quelle valeur nutritionnelle pour les insectes ?

 Il existe peu d’études sur les valeurs nutritionnel les des insectes comestibles, et elles sont souvent difficiles à comparer entre elles du fait de l’absence de méthodes standard d’analyse des constituants. De plus, les valeurs nutritionnelles des insectes sont extrêmement variables en raison du grand nombre d’espèces, et elles dépendent du stade de vie de l’insecte (stade larvaire ou adulte), de son habitat et de son alimentation. Toutefois, ces études convergent sur le fait que la plupart des insectes comestibles 1) fournissent des quanti tés satisfaisantes en protéines et énergie, 2) ont un bon profil en acides aminés et 3) sont riches en acides gras mono et polyinsaturés. Ils contiennent également des teneurs importantes en minéraux tels que le cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, sélénium et zinc, ainsi qu’en certaines vitamines du groupe B.

 

* FAO = Food and Agriculture Organization = Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

 

 

«Le point sur la table» avec Joy Thornes Responsable nutrition santé Groupe Terrena

Des insectes au menu des animaux d’élevage ?

Si les insectes dans nos assiettes ne sont pas encore pour demain, cela pourrait être plus rapide en nutrition animale, notamment dans un contexte de tension sur les oléoprotéagineux (ex : le soja). Le projet de recherche ANR* DESIRABLE est en cours pour étudier l’intérêt des insectes en nutrition animale : il vise à développer une bioraffinerie d’insectes, un outil éco-industriel qui combine l’élevage de larves d’insectes et leur transformation en ingrédients, notamment des protéines, pour alimenter les volailles et poissons d’élevage. A ce jour, ces travaux se concentrent sur le marché de l’aquaculture, car il est le seul depuis le 1er Juin 2013 à permettre l’usage de farines d’insectes comme ingrédient dans l’alimentation des animaux de rente.

 

*ANR=Agence Nationale de la Recherche

 

 

 

L’astuce nutrition

Un pas vers la consommation d’insectes ?

Compte tenu de notre culture alimentaire occidentale, il faudra certainement du temps pour accepter de manger des insectes entiers. Mais une première étape pourrait être de consommer des aliments qui incorporent des ingrédients à partir d’insectes. C’est d’ailleurs ce que développent certaines entreprises qui travaillent sur des ingrédients à base d’insectes à incorporer dans des aliments plus traditionnels. Par exemple, il existe des sablés au fromage qui contiennent de la poudre d’insectes (ce sont des vers de farine) qui peuvent être consommés à l’apéritif !