Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Intervention d’Hubert Garaud à la 6e conférence européenne des coopératives

Hubert Garaud, président de Terrena, intervenait le mardi 22 septembre à la 6e conférence européenne des coopératives agricoles sur le thème : « de la fourche à la fourchette, comment créer une relation de confiance ? »

 

 

Organisée à Paris par Les Echos, cette conférence a mis l’accent sur la nécessité de faire connaître auprès des consommateurs les atouts du modèle coopératif.

 

« C’est une organisation qui a la capacité de raccourcir la chaîne et de maîtriser l’origine des produits. Pour créer un lien durable avec le consommateur, les coopératives agricoles doivent également favoriser une relation de confiance avec tous les maillons de la chaîne : adhérents, industriels et distributeurs » a expliqué en introduction Philippe Mangin, président de Coop de France. 

 

 

Crédit photo : Sébastien d’Halloy

Au cours de la table-ronde consacrée au thème « comment inventer de nouvelles relations sur la durée avec les distributeurs ? », Hubert Garaud, président de Terrena, a indiqué : «Il faut inventer une véritable coopération entre agriculteurs et consommateurs. Pour cela, nous avons le devoir d’innover. Dans nos exploitations, dans nos relations avec nos adhérents mais aussi dans nos relations commerciales. Il faut que toutes les parties prenantes, des acteurs de la filière jusqu’aux consommateurs eux-mêmes, tirent bénéfice de ces innovations. C’est tout le travail que nous avons engagé avec La Nouvelle Agriculture®.»

 

 

«Le porc et le lapin La Nouvelle Agriculture® sont aujourd’hui commercialisés en co-branding avec Système U au travers de cette forme innovante de partenariat. Nous avons fait un travail de fond avec les équipes de Système U pour développer ces produits.»

 

 

«C’est une contractualisation qui repose entre autres, sur une durée longue de 3 ans, la garantie d’une juste rémunération aux producteurs, un cahier des charges et des plans de progrès centrés sur le bien-être animal. Ce type de contractualisation fait évoluer nos relations commerciales en relations partenariales. » a-t-il conclut.