Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Investissement d’1,5 million d’euros à Saint Laurent sur Sèvre (85)

L’union de coopératives Ter’Elevage, première organisation de producteur de bovins en France, inaugure un nouveau centre de tri de bovins à haute valeur bouchère à Saint Laurent sur Sèvre (85). D’un investissement d’1,5 million d’euros, ce nouvel outil de 2000 m² emploie 4 salariés et permettra d’optimiser le tri de 500 bovins par semaine.

 

Cet investissement exceptionnel dans ce nouveau centre de tri constitue un avantage concurrentiel pour Ter’Elevage sur le plan de la qualité. En systématisant le passage à la pesée (poids vif et carcasse) des bovins entrants, ce nouveau site permet d’accroître la finesse de tri, de renforcer la qualité et la pertinence des lots pour une meilleure adéquation aux besoins des abattoirs de bovins de cheville.

 

600 000 € investis pour sécuriser et optimiser le tri des animaux

 

L’ensemble du bâtiment a été imaginé de façon à optimiser le travail des salariés et à garantir leur sécurité, de l’arrivée des bovins jusqu’à leur départ. Cette optimisation porte sur:

 

Investissement d’1,5 million d’euros à Saint Laurent

 

Un process réalisé par les équipes de Terrena et de Ter’Elevage qui a représenté 600 000 euros soit 40% du montant global de l’investissement.

 

Une valorisation de 25 000 animaux par an

Construit selon les nouvelles normes environnementales, le centre dispose de panneaux photovoltaïques et de trois poches de récupération des eaux usées. Celles-ci sont alors traitées pour l’irrigation par aspersion des terres attenantes ainsi que pour le nettoyage des camions de convoyage.

 

En service depuis le 15 avril, ce nouveau site situé en Vendée regroupe les trois anciens centres de tri du Maine-et-Loire de Villedieu-la-Blouère, de Chemillé et de Saint-Lézin. Ce site accueillera des bovins à haute valeur bouchère mais servira également de centre de collecte régionale des veaux de 8 jours et de jeunes broutards. Au total, ce sont plus de 25 000 animaux issus des exploitations d’éleveurs de l’union de coopératives qui vont transiter chaque année sur ce site.