Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

La CAM et Terrena initient un rapprochement

 

 

De gauche à droite : Hervé Scoarnec, directeur général de la CAM, Michel Foucher, président de la CAM, Maxime Vandoni, directeur général de Terrena et Hubert Garaud, président de Terrena

De gauche à droite : Hervé Scoarnec, directeur général de la CAM, Michel Foucher, président de la CAM, Maxime Vandoni, directeur général de Terrena et Hubert Garaud, président de Terrena

Le 8 septembre 2014, le conseil d’administration de la Coopérative des Agriculteurs de la Mayenne (CAM) a décidé d’adhérer pour son activité bovine, aux côtés de Terrena, à l’Union de coopératives Ter’elevage. Cette adhésion est effective depuis le 1er janvier 2015.

 

Les conseils d’administration de la CAM et de Terrena ont également décidé d’engager un processus de rapprochement plus global de leurs activités. Ce projet a été soumis à l’approbation de leurs adhérents respectifs au printemps 2015 et voté à 98% lors des assemblées générales des deux coopératives

 

 

Les deux coopératives s’associent dans le cadre d’une adhésion progressive des activités de la CAM à la coopérative Terrena sous la forme d’une section autonome. Les adhérents de la CAM restent adhérents de leur coopérative dans l’objectif de préserver la proximité et la qualité de service. 

 

L’innovation AEI au cœur du projet

 

Ce rapprochement répond à la nécessité de mettre en commun les moyens, notamment de recherche et développement au service de l’innovation et de la compétitivité des exploitations agricoles.

 

« Au moment où l’économie agricole de l’Ouest de la France s’interroge, il est nécessaire de mettre en commun les moyens pour accélérer l’innovation et permettre à nos agriculteurs et nos filières de gagner en compétitivité tout en préservant la proximité. Nous avons beaucoup travaillé sur nos « Actions Durables » (outils d’aide à la décision, agriculture de précision, nouveaux services…) et le rapprochement avec Terrena va nous permettre d’aller plus loin » indique Michel Foucher, président de la CAM.

 

« L’Agriculture Ecologiquement Intensive est un grand projet mobilisateur et porteur d’espoir pour notre économie agricole. Mais pour réussir, elle nécessite de partager les enjeux et les moyens avec notre environnement. Nous sommes heureux de pouvoir les partager avec la CAM qui s’est déjà fortement engagée dans cette direction. A deux, nous serons plus forts et plus efficaces » commente Hubert Garaud, président de Terrena.