Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

La plateforme collaborative de traçabilité GS1 au cœur des défis de Terrena

Terrena et GS1 France annoncent le développement d’un projet de plateforme collaborative de traçabilité permettant à tous les acteurs de la chaîne agro-alimentaire (amont agricole, industries agro-alimentaires, grossistes, logisticiens, distributeurs, offreurs de solution) de partager, valoriser et exploiter leurs données entre eux et jusqu’au consommateur final.

 

Les informations de traçabilité des produits sont aujourd’hui morcelées en autant de systèmes qu’il y a d’acteurs pour les collecter.  Il n’existait pas jusqu’ici de langage partagé qui permette une traçabilité complète sur l’ensemble de la filière agroalimentaire, de l’agriculteur jusqu’aux consommateurs et utilisable par tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement.

 

Véritable innovation de rupture, la plateforme collaborative de traçabilité GS1 rend possible la saisie, la visualisation et le partage d’informations entre toutes les parties prenantes pour servir les besoins d’optimisation des supply chains et informer, de façon inédite et novatrice, les consommateurs sur l’origine de leur produit.

 

Une étape décisive pour La Nouvelle Agriculture de Terrena

 

Sur cette plateforme, inédite dans l’écosystème agroalimentaire, Terrena a développé le portail AgriMatrice ayant pour finalité d’objectiver et de valoriser ses pratiques agricoles et industrielles : bien-être animal, diminution des intrants non renouvelables, réduction de CO2, économie territoriale…

 

Il s’inscrit dans l’approche innovante de traçabilité que Terrena a adoptée dès 2015 pour ses produits La Nouvelle Agriculture, avec l’application TraceN@ qui permet de localiser les exploitations agricoles dont sont originaires ces produits.

 

Dans une analogie avec un réseau de transports, TraceN@ permet de localiser une station de départ quand AgriMatrice permet de cartographier tout le réseau et de visualiser les flux. AgriMatrice rend ainsi lisible et intelligible l’écosystème de Terrena qui lui permet de faire remonter et valoriser directement les données de l’amont agricole.

 

A travers cette plateforme, c’est une véritable révolution conceptuelle de la traçabilité qui s’amorce. Elle permet d’appréhender le produit dans toutes ses composantes (événements), de reconstituer le parcours de la production du vivant et les pratiques des agriculteurs qui lui sont associées.

 

Maxime Vandoni, Directeur Général de Terrena, a déclaré : « Par ce partenariat avec GS1 France, La Nouvelle Agriculture de Terrena franchit une étape décisive et prend un temps d’avance en matière de traçabilité pour valoriser différemment ses produits et renforcer le climat de confiance entre les agriculteurs et les consommateurs. »

 

Maxime Vandoni et François Deprey signent la convention de partenariat entre Terrena et GS1 France

 

Les standards GS1 garantissent l’interopérabilité de la plateforme et son ouverture à tous les acteurs de la filière agroalimentaire

 

« Fournir des data structurées et fiables favorisera la valorisation des produits auprès des consommateurs finaux mais également l’optimisation logistique. La plate-forme de traçabilité est une opportunité formidable pour l’ensemble des acteurs des filières agroalimentaires de renforcer la performance de leur chaîne logistique et d’engager un nouveau dialogue avec leurs consommateurs sur l’origine de leurs matières premières », explique François Deprey, ‎Président exécutif de GS1 France.

 

Développé autour d’un langage commun, le fonctionnement de la plateforme s’appuie sur le standard de traçabilité par évènement EPCIS (Electronic Product Code Information Service). Ce standard, applicable à d’autres secteurs que l’agroalimentaire, permet de tracer le cycle de vie complet d’un produit, du producteur au consommateur. Les informations relatives à chaque événement du cycle de vie du produit (production, transport, commercialisation, etc.) sont  ainsi standardisées au sein de l’outil dans un format commun capable d’être enregistré et partagé d’un bout à l’autre de la chaîne logistique. Le standard EPCIS fournit des interfaces de communication permettant l’interconnexion de bases de données de traçabilité indépendantes.

 

Aujourd’hui au stade de POC (Proof of Concept), l’industrialisation de cette plateforme s’opérera de façon progressive à mesure que d’autres acteurs utiliseront l’outil. Cette plateforme n’a de sens que si elle est ouverte à tous, fournisseurs, clients et concurrents.

 

Concomitamment au déploiement de la plateforme dans le groupe Terrena, l’objectif dans les mois à venir est de réunir un maximum de parties prenantes autour du projet pour continuer son développement et donner les moyens de valoriser la filière agricole française.