Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Terrena finalise l’acquisition du Groupe Doux

Le 9 mars 2016, Terrena a finalisé l’acquisition du groupe Doux auprès de son actionnaire de référence actuel D&P Participations. Terrena, accompagné de Sofiprotéol, devient ainsi actionnaire majoritaire de la société Doux SA (52,5% du capital). Par le regroupement de Doux et de Gastronome, sa filiale volailles, Terrena constitue un pôle Volailles qui consolide sa place de numéro deux sur le marché français, avec 23% de la production nationale et un chiffre d’affaires estimé à 1,4 milliard d’euros en 2016.

 

Terrena va désormais poursuivre l’important travail de redressement réalisé par les équipes de Doux depuis 2012 pour permettre à cette entreprise de se projeter de façon pérenne sur les dix prochaines années.

 

Une nouvelle organisation pour le pôle Volailles de Terrena

 

Historiquement centré sur sa filiale Gastronome, le nouveau pôle Volailles de Terrena travaillera désormais avec plus de 1 500 éleveurs, principalement dans l’Ouest de la France. Il commercialisera 420 000 tonnes de volailles et emploiera 5 700 salariés sur 16 sites.

 

Le pôle Volailles de Terrena sera présidé par Dominique Grasset, éleveur de volailles et administrateur de Terrena, et placé sous la responsabilité de Christophe Couroussé qui en est nommé directeur général. Il sera organisé en quatre divisions :

 

 

 

  

 

  

Promouvoir la qualité française sur l’ensemble des marchés

 

L’ambition stratégique de Terrena pour son pôle Volailles s’articule autour de trois axes :

 

 

 

 

 

Maxime Vandoni, directeur général de Terrena a déclaré : « Terrena entend valoriser le savoir-faire de ses producteurs et de ses territoires sur les marchés à potentiel, notamment à l’international, et ainsi contribuer à la consolidation d’une filière volaille créatrice de valeur. Notre ambition est de bâtir un champion de la volaille, leader sur les produits élaborés et capable de reconquérir le marché français et d’exporter le savoir-faire français à l’international. Terrena mettra en œuvre dans les prochains mois un important plan d’investissement pour mener à bien ce projet. »

 

Hubert Garaud, président de Terrena a précisé : «  Dans un contexte particulièrement difficile pour les producteurs, nous voulons inventer l’élevage de volaille de demain, fondé notamment sur un axe solide de différenciation et de création de valeur : La Nouvelle Agriculture. Nous répondrons ainsi à une attente forte des consommateurs, en France comme à l’international où les produits français jouissent d’une excellente image de qualité. »

 

À propos de Terrena

Avec un chiffre d’affaires de 4,7 milliards d’euros, 12 779 salariés et près de 22 000 adhérents en 2014, le groupe coopératif Terrena est l’un des acteurs majeurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Terrena fait partie intégrante du bassin agricole de l’ouest de la France, l’un des principaux d’Europe. Son cœur de territoire couvre les départements de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Terrena s’engage pour un pacte nouveau entre agriculture et société, en amont, au service de l’agriculteur, en proposant des solutions pour produire plus et mieux avec moins et en développant une Agriculture Écologiquement Intensive (AEI) et en aval, avec La Nouvelle Agriculture®.

 

Terrena, accompagné de Sofiprotéol en tant qu’actionnaire minoritaire, détient désormais la majorité du capital du Groupe Doux (52,5%) aux côtés des actionnaires de référence actuels, le groupe Almunajem (25%) et la famille Doux (22,5%). Fondé en 1955, Doux a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 457 millions d’euros et emploie 2 317 collaborateurs.

 

www.terrena.fr – @terrenacoop

 

À propos de Sofiprotéol

 

Créée en 1983 à l’initiative du monde agricole, Sofiprotéol, société de financement et de développement, filiale du groupe Avril, s’engage auprès des entreprises du monde agro-industriel et agroalimentaire. 
 
Partenaire durable, Sofiprotéol accompagne sur le long terme les entreprises de la filière et, plus largement, celles de l’agro-industrie française afin notamment de consolider leurs fonds propres lors d’opérations de développement ou d’investissements visant à accroître leur compétitivité.
Du crédit aux fonds propres, les solutions de financement proposées par Sofiprotéol sont fondées sur une approche industrielle et entrepreneuriale, et accompagnent le développement et l’innovation à tous les stades des filières agro-industrielles et agroalimentaires : de l’amont des productions agricoles (semences, génétique, agrofournitures…) à l’aval (secteurs agro-industriel et agroalimentaire) en passant par les organismes collecteurs et la première transformation.

 

www.sofiproteol.com – @Avril