Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Terrena inaugure un silo à Saint Léger de Montbrillais (86)

Ce site, entièrement modernisé, a représenté un investissement de 3,3 millions d’euros. Il est le premier outil à bénéficier du plan de modernisation des outils de collecte et de stockage de 150 millions d’euros sur 10 ans engagé en 2014 par Terrena.

 

 

DSC_3199 2Ce silo est équipé d’une nouvelle tour de manutention de 37 mètres, entièrement automatisée, qui double la capacité de réception du site à 500 tonnes par heure. Cet équipement permet d’accélérer la réception du grain et de renforcer le service aux agriculteurs en réduisant leur temps d’attente et de passage.

 

La capacité de stockage totale du site a également été doublée pour atteindre 20 000 tonnes de céréales, grâce à la construction de trois nouvelles cellules de stockage de 3 000 tonnes et deux cellules de 500 tonnes de grains humides.

 

 

Ces cellules sont équipées d’un système de ventilation par air ambiant qui permet de lutter contre le développement des insectes comme le charançon, sources de dégradations des grains. En maintenant une température du stock inférieure à 12°, ce système empêche naturellement le développement des populations  d’insectes et garantit ainsi l’absence de traitement d’insecticides de stockage.

 

 

La construction de ces 5 nouvelles cellules vient compléter les 10 cellules déjà existantes, d’une capacité qui diffère de 180 à 3 200 tonnes. Cette diversité d’espaces de stockage est un véritable atout qui permet de constituer des lots de grains homogènes et de maîtriser la qualité afin de répondre aux demandes de marchés meuniers de plus en plus segmenté, notamment à l’export.

 

 

Un plan d’investissements de 150 millions d’euros sur 10 ans

 

 

Avec 2,35 millions de tonnes de céréales et oléo-protéagineux collectées en 2015,  le groupe Terrena est un acteur majeur de la collecte du Grand ouest (11,4 Mt dans les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes ; 60 Mt en France).

 

 

Terrena dispose aujourd’hui de 394 points de collecte dont 100 silos répartis sur les départements de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Mayenne et de la Sarthe.

 

Pour renforcer le service à ses adhérents et soutenir son ambition commerciale en céréales, Terrena a donc lancé en 2014 un plan ambitieux de 150 millions d’euros sur 10 ans.  

 

 

Le schéma directeur industriel prévoit :

 

 

 

Créer de la valeur sur le long terme dans la filière

 

Ces investissements visent à s’adapter au débit de chantier actuel (multipliés par 5 en 30 ans, passant de 6 à 30 tonnes par heure), à anticiper et à répondre aux exigences des cahiers des charges des acteurs de la meunerie (débouché de 91% des blés collectés par Terrena).

 

 

IMG_1879

De gauche à droite : Marcel Placet (Terrena), Hubert Garaud (Président Terrena), Philippe Villain (Président Terrena Poitou), Ludovic Pacaud (sous-préfet de Châtellerault), René Ragot (maire de Saint-Léger-de-Montbrillais), Paul-Yves L’Anthoën (directeur du pôle Amont de Terrena), Hubert de Lauzon (directeur Terrena Poitou) et Samuel Brault (administrateur Terrena Poitou)

Enjeu stratégique majeur pour l’ensemble de la filière, la qualité des grains fait l’objet d’une attention particulière afin de répondre aux plus hauts standards exigés par les transformateurs, tant au niveau national que sur les marchés export.

 

Terrena est implanté au cœur d’une des zones céréalières les mieux placées pour exporter du fait de sa proximité avec les ports de Montoir (44) et de La Palice (17) et saisir l’opportunité de nouveaux marchés. Le groupe exporte entre 40 et 60 % des blés collectés principalement vers l’Afrique.

 

En multipliant les capacités de segmentation, le plan d’investissements va permettre d’offrir une meilleure maitrise de la qualité et de l’homogénéité des lots et in fine, une meilleure valorisation des blés sur des marchés ciblés.

 

 

C’est tout le travail de création de valeurs engagé depuis 2015 avec les blés La Nouvelle Agriculture issus d’un mode de production innovant, garantis sans traitement d’insecticides de stockage. Cette démarche de Terrena offre une transparence sur les modes de productions et une traçabilité tout en développant des plans de progrès sur les enjeux clés.