MENUMENU
Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Terrena salue la décision du Tribunal de Commerce de Rennes assurant la pérennité de l’essentiel des emplois et des activités de Doux

Le Tribunal de Commerce de Rennes a retenu aujourd’hui les offres concertées assurant la pérennité de l’essentiel des emplois et des activités de Doux. Sa décision sera effective à compter du mardi 22 mai 2018, minuit.

 

 

Pour rappel, ces offres concertées auxquelles Terrena a œuvré et portées par le Groupe français LDC, le Groupe Saoudien Al Munajem, la société Les Volailles de Plouray et Terrena permettent la reprise de 912 emplois et l’identification de 401 offres de reclassements pour les 1187 salariés de Doux.

 

 

Sur le site de Chantonnay notamment, sans repreneur à ce jour, le Groupe LDC offrira à l’ensemble des salariés du site un poste sur des unités de la société Arrivé (filiale du Groupe LDC) implantées dans un rayon de moins de 25 kilomètres. En Vendée, la reprise de totalité des activités aliment et de ses salariés est prévue dans le cadre d’un accord conclu entre Terrena et LDC.

 

 

Les salariés sans solution d’emploi ou de reclassement immédiatement identifiée sont d’ores et déjà accompagnés activement par LDC et Terrena.

 

 

Ces offres concertées sécurisent aussi l’activité des éleveurs du groupe Doux : En Bretagne, une société mixte sera créée dont les actionnaires (LDC Amont, Al Munajem, Triskalia, Terrena et Région Bretagne) assureront les approvisionnements. En Vendée, ils pourront tous être accueillis dans les organisations d’élevage des deux Groupes.

 

 

« Terrena salue le choix du Tribunal de Commerce de Rennes qui permet de sauver le maximum d’emplois et l’essentiel des activités de Doux. Cette décision vient conclure plusieurs mois de combat qui ont permis d’aboutir à une offre concertée, gage de solidité et de pérennité pour l’activité avicole bretonne. Notre volonté de défense et de valorisation des filières agricoles françaises reste intactes Nous poursuivrons avec détermination le travail engagé pour aider les salariés qui n’ont pas encore de solution à ce jour  » a déclaré Christophe Couroussé, Directeur Général de Galliance, branche volaille de Terrena.

 

 

Grâce à la mobilisation de l’Etat via le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI), du mandataire Maître Frédéric Abitbol, de la région Bretagne, de la région Pays de la Loire, des collectivités locales et des principaux acteurs de la filière française, ces offres permettront de faire évoluer profondément le modèle économique historique de Doux dont la viabilité était remise en cause. Elles permettront ainsi de moderniser la filière volaille française et de pérenniser ses emplois.