Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

650 000 € pour aider les éleveurs à développer l’activité ovine

Dans un contexte marqué par un ralentissement de la production ovine, l’union Ter’Elevage soutient cette activité en mettant en œuvre un plan ambitieux de développement de 650 000 euros. Objectif : augmenter l’activité de plus de 30 000 agneaux à horizon 5 ans.

 

Le marché de la viande ovine : une production en baisse qui ne permet pas de répondre à la demande du marché

 

La production ovine française connait une baisse tendancielle. Sur le périmètre du Grand Ouest, les effectifs brebis ont baissé de -20% entre 2000 et 2010 . Ce manque de disponibilité a entraîné en 2013 un recul de la consommation de viande ovine de -3,4% . L’agneau, valorisé en gigots ou côtes, demeure néanmoins une viande très consommée et appréciée par plus de 70% des Français.

 

Avec 108 097 ovins commercialisés, l’activité de l’union Ter’Elevage a subi en 2013 un ralentissement suite à l’effet conjugué d’une faible prolificité de début d’année ainsi qu’à la cessation de production de plusieurs troupeaux, faute de projets de reprises viables et d’une concurrence foncière très forte qui a rendu difficile l’installation de nouveaux éleveurs.

 

Un dispositif inédit de 650 000 € sur 5 ans

 

Pour faire évoluer cette tendance, le conseil d’administration de Ter’Elevage a décidé d’allouer une enveloppe de 650 000 euros pour le développement de la production ovine.

 

C’est une première française dans cette filière puisqu’il doit permettre l’accompagnement d’une augmentation d’activité de plus de 30 000 agneaux à horizon 5 ans.

 

Ce dispositif s’adresse aux 504 adhérents ainsi qu’aux candidats à l’installation d’ateliers ovins et s’articule autour de 3 axes :

1. L’augmentation de la productivité numérique : + 0,2 agneau par brebis
2. La formation de 20 futurs exploitants sur 5 ans
3. La sécurisation du revenu des éleveurs par la détermination d’un prix de vente de référence sur la base d’1,5 SMIC

 

 

Le plan de développement dans le détail

1. L’augmentation des performances technico-économiques des élevages

En plus d’une attribution de 4000 € par élevage, l’action consiste à réaliser un audit technique et vétérinaire de l’exploitation et apporter des moyens génétiques (75 € par bélier, 25 € par agnelle, 2,5 € par insémination artificielle) et d’aides à l’équipement (jusqu’à 3000 €). L’objectif est une augmentation de la production de 4000 agneaux.

 

 

2. La formation de jeunes en vue de leur installation

Cette action consiste à prendre en charge un tiers du coût de formation des futurs responsables d’élevages ovins pour un montant allant jusqu’à 4000 €. Cette formation sera réalisée dans le cadre d’un partenariat entre un éleveur, institut de formation et Ter’Elevage. Le but est de former 20 futurs exploitants sur 5 ans pour une production attendue de 17 000 agneaux.

 

 

3. La sécurisation du revenu des éleveurs

Cette action se fixe pour objectif d’installer et de créer de nouveaux ateliers ovins en garantissant leurs marges. Cet engagement repose sur le calcul d’un prix de vente de référence basé sur un niveau de rémunération forfaitaire de 1,5 SMIC. Le résultat attendu est de 15 000 brebis et une production de 9 000 agneaux sur 5 ans.

Ce plan de développement est une initiative inédite et concrète de Terrena qui s’inscrit dans le cadre du programme « Reconquête Ovine » initiée par la filière ovine française et qui vise à favoriser l’installation de nouveaux éleveurs, le développement des cheptels et la pérennisation de la production ovine.

 

 

Ter’Elevage en chiffres

En 2013, Ter’Elevage a commercialisé 108 097 ovins dont 80% sur le périmètre de la coopérative Terrena et 20% sur le périmètre de la coopérative Oviouest. L’activité ovine est fortement impliquée dans les démarches de qualité à forte valeur ajoutée. 70 % des agneaux commercialisés le sont sous signes officiels de qualité reconnus par le consommateur (Label Rouge, CCP Agneau de nos Régions, Agriculture Biologique…). La gamme Agneau D’Anvial, riche en oméga 3, est commercialisée par Elivia, filiale de Terrena. Ter’Elevage regroupe 5 488 adhérents dont 504 producteurs d’ovins.