Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Maïsadour et Terrena étudient le rapprochement de leurs activités semences

Les conseils d’administration du Groupe Coopératif Maïsadour et de Terrena annoncent avoir commencé les discussions en vue de créer une entité commune, acteur important de la R&D et leader européen de la production de semences.

 

A l’issue des négociations qui s’ouvrent entre les parties concernées, et après avis des autorités et instances compétentes, cette entité regrouperait l’intégralité des branches semences du Groupe Coopératif Maïsadour et de Terrena, dont les territoires et les espèces travaillées sont parfaitement complémentaires.

 

Le nouvel ensemble, représentant un chiffre d’affaires de 260 M€ et 1100 salariés, développerait deux activités :

 

 

 

Ce rapprochement serait l’aboutissement logique d’un partenariat de plusieurs années combinant la complémentarité des gammes de produits de Jouffray-Drillaud, filiale de Terrena, et le réseau commercial international de Maïsadour Semences, filiale du Groupe Coopératif Maïsadour, dans la commercialisation des semences et services destinés à l’élevage.

 

 

Les deux groupes coopératifs ont de fortes ambitions pour cette nouvelle entité qui est appelée à étendre son offre commerciale et renforcer son attractivité auprès de ses clients. L’objectif est d’accroître sa compétitivité et sa taille critique, dans ce secteur où la R&D et les technologies liées à la génétique et à l’agronomie revêtent une dimension stratégique.

 

 

Comme l’indiquent Michel PRUGUE, Président du Groupe Coopératif Maïsadour, et Hubert GARAUD, Président de Terrena : « Les défis démographiques, climatiques, et économiques que les agriculteurs vont devoir relever sur les différents continents sont un formidable catalyseur d’énergie. Notre projet d’alliance sur le secteur stratégique des semences répond à la volonté de nos deux coopératives d’offrir à leurs adhérents et clients respectifs des produits et des services en phase avec les attentes des marchés : filières de qualité, agriculture écologiquement intensive. Notre projet démontre ainsi, une fois de plus, que des groupes coopératifs savent se structurer pour investir et innover. Le mot « coopération » est plus que jamais d’actualité. »

 

Le Groupe Coopératif Maïsadour et Terrena se fixent l’objectif de finaliser le projet avant l’été 2016.