Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

Un plan de 100 M€ sur 10 ans pour l’activité Grandes Cultures

Terrena a choisi aujourd’hui de lancer un grand plan de modernisation et de développement de son activité Grandes Cultures.

 

Trois raisons clés motivent ce plan :

 

1.    Anticiper l’évolution des marchés et gagner en compétitivité
2.    S’adapter à l’augmentation des débits de chantiers
3.    Innover par la Nouvelle Agriculture

 

Anticiper l’évolution des marchés

 

Ce plan ambitieux permet d’anticiper l’évolution des marchés, notamment ceux de l’export. Selon les années, Terrena (1,5 million de tonnes de céréales et oléo-protéagineux collectées en 2013) exporte entre 40 et 60 % des blés collectés principalement vers l’Afrique.

 

En effet, Terrena fait partie des zones céréalières les mieux placées pour exporter. La proximité des ports de Montoir et de La Palice donne un avantage compétitif dans la mesure où Terrena adapte son dispositif :

 

 

Améliorer la productivité et innover par La Nouvelle Agriculture®

Ce plan est également motivé par la nécessité de s’adapter à l’augmentation des débits de chantier. En 30 ans ces débits ont été multipliés par 5, passant de 6 à 30 tonnes par heure.

 

Enfin innover par la Nouvelle Agriculture, en prenant l’initiative des cahiers des charges, en développant une traçabilité efficace et économique et en développant des plans de progrès sur les enjeux clés.

 

Pour y parvenir, ce plan consacrera :

Cette somme sera dédiée à la construction de capacités nouvelles de stockage de 120 000 tonnes sans traitement insecticides avec une capacité de réception standardisée à 200 tonnes par heure.

 

La coopérative a identifié deux premiers projets d’agrandissements pouvant accueillir chacun 20 000 tonnes supplémentaires à Beuxes (86) et Abbaretz (44).

 

Cet investissement permettra d’augmenter la productivité par site en augmentant leurs capacités de réception et de viser à terme un minimum de 8000 tonnes collectées par site.

 

Le silo de Saint-Léger-de-Montbrillais (86) sera le premier outil à bénéficier de ce plan de modernisation avec un investissement de 3,5 M€ portant sur une augmentation de stockage de 9000 tonnes.

 

Le schéma directeur industriel prévoit un déploiement par secteurs sur 10 ans (Nord-Vienne en 2014, Haut-Anjou-Loir en 2015, Loire-Bretagne en 2016, etc.) en concertation préalable avec les agriculteurs élus sur leur zone géographique.

 

Commentant cette annonce, Marcel Placet, Vice-président du Groupe Terrena et administrateur membre du bureau Terrena en charge de la filière céréales a déclaré : « Ce plan d’investissement permettra à notre coopérative de garantir un niveau de productivité et de qualité élevé pour soutenir notre ambition commerciale en céréales sur des marchés en constante évolution ».