Menu Terrena

  • fr
  • en

twitter2 yt-brand-yt-stackedlogo in

6346, 6346, bovins, bovins.jpg, http://www.terrena.fr/wp-content/uploads/bovins.jpg, , 9, , , bovins-3, 2015-09-14 14:46:58, 2015-09-14 14:46:58, image/jpeg, image, http://www.terrena.fr/wp-includes/images/media/default.png, 1600, 400, Array

Production Bovins : « Notre filière est une force »

La performance économique des exploitations de viande bovine est le socle de base de notre organisation. Au sein de l’union de coopératives Ter’elevage, les équipes de l’activité production bovine de Terrena mobilise tous les atouts d’une organisation en filière avec notre partenaire Elivia.

 

Vous êtes producteur de bovins ?

Au travers du plan de développement « Eli’te », nous réaffirmons encore un peu plus notre capacité à répondre à la fois aux exigences de performance économique des adhérents et de compétitivité de notre filière.

 

Ce dispositif lancé en 2012 prévoit sur 5 ans :

 

Au final l’ensemble du plan vise à passer de 70 000 à un potentiel de 85 000 places d’engraissement disponibles pour les adhérents Ter’elevage soit une capacité d’élevage annuel de 100 000 jeunes bovins par an.

 

 

 

 

La performance technico économique

Produire de la viande bovine, combien ça gagne ? Pour y répondre, Ter’élevage dispose aujourd’hui d’outils de mesure de l’efficacité économique des élevages bovins viande : le Cap’Eco et le Coût’Prod.

 

 

CapEco

Le CapEco est une photographie de la productivité de l’élevage. Ce calcul permet de mesure en évidence les pistes pour adapter l’organisation de l’atelier, estimer la performance des équipements et orienter les améliorations techniques pour produire « plus de kilos » avec les mêmes moyens de production.

 

 

Kilos de viande vive

La première étape de l’analyse technico-économique d’un élevage bovin est de chiffrer la production réalisée. Il est indispensable d’utiliser la même méthode de calcul de la quantité de viande produite sur toutes les exploitations quels que soient les systèmes de production, les types de cheptel ou les races des animaux présents. Cet outil de diagnostic permet d’évaluer précisément le nombre de kilos de viande produit et, pour harmoniser ce calcul, le critère de mesure retenu est la quantité de viande vive.

 

 

Importer les données IPG et commerciales

Pour éviter de devoir saisir toutes les données relatives aux mouvements des animaux ainsi que celles concernant les ventes et les achats de bovins, Cap’Eco dispose d’une interface avec les outils informatiques de la BDNI et de Ter’elevage. Autrement dit, les données IPG (Identification Pérenne Généralisée) et les données commerciales sont saisies automatiquement.

 

 

Tout ce qui se mesure s’améliore

Pour améliorer le résultat, Il n’y a pas que le prix de la viande qui va jouer. C’est bien la combinaison de l’augmentation du prix et de la quantité de viande qui permet d’infléchir le produit dans le bon sens. L’utilité de CapEco est donc évidente. Il s’agit de mesurer la productivité de l’atelier viande bovine pour se positionner par rapport à des références, des moyennes, évaluer les évolutons d’une année sur l’autre et bien sûr chercher à s’améliorer.

Un débouché durable et valorisant

La filière bovine de Terrena s’inscrit dans son « organisation de producteurs Ter’elevage » et s’articule autour d’Elivia, filiale de Terrena. N° 2 de la viande bovine en France, Elivia fait figure de référence en matière de développement de filières à haute valeur ajoutée.

 

L’accompagnement financier des producteurs se situe à plusieurs niveaux :

  • Le financement du cycle de production des jeunes bovins (JBfil) et des vaches allaitantes (VAfil) 
  • L’engagement sur des prix de reprise ou de marges garanties (Eli’te)
  • La sécurisation de la production et des investissements (10 ans) avec les COP (Investisseur, Sérénité, Sécurité …).

 

L’ensemble de ces actions d’accompagnement de la production a permis à Ter’elevage de se positionner comme le leader des Organisations de Producteurs de bovins en France.

Contribuer au développement de La Nouvelle Agriculture®

Le travail engagé sur la qualité de la finition des animaux de qualité bouchère a trouvé son aboutissement avec la création de la marque D’Anvial.

 

La bonne conjugaison des performances zootechniques, de la qualité nutritionnelle des viandes, de la réduction des gaz à effet de serre, a débouché sur le développement de la production de bovins estampillés D’Anvial.

 

150 producteurs adhèrent à la démarche et en 2011, c’est plus de 2 500 bovins qui ont été commercialisés dans le cadre de cette filière innovante.

 

Les animaux issus de la démarche D’Anvial sont commercialisés (exclusivement) par ELIVIA « cheville ». Comparativement au marché traditionnel des animaux de bonne qualité bouchère, la valorisation des animaux D’Anvial est supérieure de 0,13 à 0,15 € par kg de carcasse (chiffres constatés en 2010).

Un accompagnement technique de qualité et de proximité

Notre capacité à prendre en compte l’ensemble des enjeux de la production (sanitaire, technique, économique …) nous permet de satisfaire à la demande du plus grand nombre de producteurs.

 

Le développement des compétences de chacun des collaborateurs de Ter’élevage est notre « leitmotiv ». Ainsi, nous avons découpé notre territoire en régions où se retrouvent des équipes pluridisciplinaires constituées de :

  • Vétérinaire
  • Techniciens
  • Commerciaux
  • Services administratifs.

 

C’est la traduction de notre capacité à vous accompagner dans l’acte de production au quotidien, dans le développement de vos projets et dans l’amélioration permanente des performances économiques de votre exploitation.

 

 

Un accompagnement financier

L’accompagnement du financement du cheptel est un axe significatif de l’appui aux producteurs. A ce jour les avances de trésorerie représentent 12 millions d’euros. Elles sont possibles pour les jeunes bovins et les agneaux mais également pour le cheptel de souche vaches allaitantes et brebis en cas d’accroissement. La simplicité administrative et le taux préférentiel en sont les 2 grands atouts.

 

Le second volet de l’accompagnement financier permet de faire bénéficier de prêts moyen-terme à taux réduits, dans le cadre d’un investissement bâtiment ou d’un accroissement de cheptel.

 

Enfin, pour soutenir et sécuriser la production, Ter’elevage propose la mise en place de contrats spot et de contrats à objectifs partagés (COP).

 

 

Contacts

Ter'elevage

Filière Production Bovins

Jacques CHAUVIRE

TER’ELEVAGE
La Blanchardière
Mésanger – BP 20199
44155 Ancenis Cedex
Tél. : 02 40 96 02 01
Fax. : 02 40 83 15 06